Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité : le 27 janvier 2013

Depuis 2003, cette journée est l’occasion d’engager une réflexion sur la Shoah et les génocides, et de rappeler les valeurs humanistes qui fondent notre démocratie.

 

• Une journée européenne

Conscients du fait que le travail de mémoire passe prioritairement par l’éducation des enfants et des adolescents, les ministres européens de l’Éducation ont adopté, à l’initiative du Conseil de l’Europe, le 18 octobre 2002, la déclaration instituant la journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité dans les établissements scolaires.
Ils ont souhaité que le choix de cette journée tienne compte de l’expérience historique de chaque pays : ainsi, la France et l’Allemagne ont retenu la date du 27 janvier, anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz (27 janvier 1945), pour instituer cette journée du souvenir.

• Des manifestations et des actions pédagogiques

La communauté éducative dans son ensemble est invitée à s’associer à cette commémoration. Dans les collèges et les lycées, elle peut donner lieu à un travail interdisciplinaire (histoire, lettres, enseignement artistique, philosophie, éducation civique) en liaison avec les programmes d’enseignement.
Diverses activités peuvent être mises en œuvre dans les écoles et les établissements scolaires : ateliers pédagogiques, rencontres avec des témoins, débats autour d’un film, d’une exposition, ou d’une représentation artistique, visites d’un musée ou d’un lieu de mémoire...

• La journée de commémoration du 27 janvier 2013

La note du Bulletin officiel du 27 décembre 2012 précise que cette journée est l’occasion d’aborder les valeurs fondatrices de l’humanisme moderne, telles la dignité de la personne et le respect de la vie d’autrui, qu’il importe de faire partager aux enfants de notre pays.
Elle pourra également rappeler le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger les persécutés et parfois à les sauver au risque de leur vie. L’histoire ne manque pas d’offrir aux jeunes de notre pays des modèles qui incarnent, face à la barbarie et à la violence, les valeurs positives de l’humanité, la solidarité, le courage et l’engagement.

Le 27 janvier 2013 étant un dimanche, les équipes éducatives pourront organiser cette commémoration le jour suivant.

 

• Ressources

Les enseignants pourront notamment s’appuyer sur :
- le site du Mémorial de la Shoah,
- le Grenier du Sarah, site du Mémorial de la Shoah dédié aux enfants de 8 à 12 ans et à leurs enseignants,
- le site « Enseigner l’histoire de la Shoah » réalisé par le Mémorial de la Shoah, en 2012, avec le soutien du ministère de l’éducation nationale,
- le site de la Fondation pour la mémoire de la Shoah,
- le site du CRRL.