Le Canal du Midi : un avenir incertain pour une voie d'eau historique

 


Conférence par ROBERT MARCONIS Professeur émérite des Universités 
Mardi 19 mars 2013 à 17h30
 
Hôtel d’Assézat, Salle Clémence Isaure, rue de Metz

 

Désormais classé au Patrimoine mondial par l’UNESCO, le Canal du Midi fut, dès sa mise en eau, en 1681, un remarquable outil économique pour le Languedoc.Victime de la concurrence du chemin de fer au XIXème siècle, puis des transports routiers, le trafic des marchandises a complètement disparu de la voie d’eau dans les années 1980, au moment où se développait le tourisme fluvial attirant des plaisanciers de plus en plus nombreux qui « découvraient » les beautés de cet ouvrage jalonné de remarquables ouvrages d’art, conçus il y a plus de trois siècles pour assurer son alimentation en eau et permettre l’acheminement des hommes et des marchandises entre Toulouse et la Méditerranée, de part et d’autre du seuil de Naurouze. Entre économie et culture, entre l’État, les collectivités territoriales et des « usagers » aux intérêts souvent antagonistes, l’avenir du canal reste cependant bien incertain en l’absence d’un grand projet cohérent de mise en valeur, respectueux de sa valeur patrimoniale.