Chers collègues,

Nous attirons votre attention sur la date du 27 mai, désormais labellisée « Journée nationale de la Résistance ».

Vous trouverez ci-dessous les passages principaux de la note de service 2014-061 du 29 avril 2014, note publiée dans le BOEN n°19 du 8 mai 2014.

Le 19 juillet 2013, l'Assemblée nationale a adopté, à l'unanimité, une proposition de loi émanant du Sénat instaurant le 27 mai comme Journée nationale de la Résistance.

Cette date a été choisie en référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR), présidée par Jean Moulin, qui s'est déroulée le 27 mai 1943. À cette occasion, furent réunis, dans un même lieu, au cœur de Paris occupé, les représentants des principaux mouvements de résistance français ainsi que des principaux partis politiques et syndicats existant avant la guerre. Ensemble, ils allaient œuvrer à coordonner l'action de la Résistance et, dans la perspective de la libération du territoire national, à préparer la refondation de la République.

Après la Libération, le programme visionnaire élaboré par le CNR conduisit à la mise en œuvre de réformes économiques, sociales et politiques donnant la priorité à l'accès à l'éducation pour tous et posant les bases d'un modèle social qui est aujourd'hui le nôtre. Il inspira également la rédaction du préambule de la Constitution de la IVe République, qui fait partie des textes fondamentaux de notre droit actuel.

À l'heure où nous célébrons le soixante-dixième anniversaire des combats de la Résistance, de la libération du territoire et de la victoire contre la barbarie nazie, et où les témoins de cette époque sont de moins en moins nombreux, rappeler aux jeunes générations l'engagement des hommes et des femmes qui se sont levés contre l'occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy revêt une importance particulière.

La Journée nationale de la Résistance fournit l'occasion d'une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du CNR, telles le courage, la défense de la République, le souci constant de la justice, de la solidarité, de la tolérance et du respect d'autrui. Les collèges et les lycées sont invités à s'associer à cette commémoration.

À l'échelle de l'établissement, des manifestations ou des activités éducatives spécifiques pourront être organisées, en liaison avec les programmes d'enseignement : rencontres avec des témoins, conférences, mais aussi débats autour d'un film, d'une exposition ou d'une représentation théâtrale, etc.

Vous pouvez consulter la page dédiée à cette journée sur le site Éduscol, à l'adresse suivante :

http://eduscol.education.fr/memoire-resistance

 

Bien cordialement
F. ICHER et MC. ROQUES
IA-IPR Histoire-Géographie
Académie de TOULOUSE