Pays pyrénéens et environnement 62e Congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées, Bagnères-de-Bigorre, 12-13-14 juin 2015

A l’occasion du cent cinquantenaire de la fondation de la Société Ramond qui a été inscrit au titre des Commémorations Nationales de 2015, le congrès biennal de la Fédération historique Midi-Pyrénées se tiendra à Bagnères-de-Bigorre du 12 au 14 juin 2015. Le sujet en est Pays pyrénéens et environnement.

 

Fondée à Bagnères-de-Bigorre, en 1865, la Société Ramond, éponyme et héritière de Louis Ramond de Carbonnières (1755-1827) père du pyrénéisme et conquérant du Mont-Perdu, est la première société française vouée à l’espace montagnard à travers « l’étude de la chaîne pyrénéenne, soit au point de vue scientifique, soit au point de vue des explorations proprement dites » et la publication d’un bulletin, Explorations pyrénéennes, premier périodique français consacré à la connaissance des montagnes et à la conquête des cimes (consultables sur le site de la BNF : gallica.bnf.fr).

 

Créée par Émilien Frossard, pasteur, dessinateur de paysages et passionné de géologie, et trois britanniques, Charles Packe, Henry Russell, Farnham Maxwell-Lyte, elle réunit une communauté plurielle de pyrénéistes et de personnalités scientifiques, tant étrangers que français, comme le géographe Elisée Reclus ou Adolphe Joanne, divers universitaires, mais aussi des érudits locaux et héritiers de Ramond.

 

Bientôt, un second grand objectif mobilise la Société : la création d’un observatoire scientifique au sommet du Pic du Midi de Bigorre (2 877 m.), dont la construction débutée en 1878 ne s’acheva qu’en 1882 grâce à l’action du général Champion de Nansouty et de l’ingénieur Célestin-Xavier Vaussenat.

Le congrès vise à réunir, dans une perspective largement interdisciplinaire, tous les chercheurs sur l’histoire longue de l’environnement dans la chaîne pyrénéenne et son piémont. Sont particulièrement attendues les contributions qui s’attacheront à l’étude des jeux d’échelles temporels et spatiaux, des interactions homme/nature, longue durée/événement, montagne/piémont, voire des relations ou comparaisons entre Pyrénées et régions de montagne plus lointaines.

Les thèmes d'études, largement ouverts à tous les disciplines (naturalistes, géographes, archéologues, historiens, anthropologues, juristes, historiens de l’art, etc.) sont les suivants.

- Les données naturelles : géologie et géomorphologie ; climat ; risques naturels (séismes, inondations...) ; évolution des paysages ; biodiversité : faune et flore.

- L’occupation de l’espace : peuplement et mouvements de population ; villes et villages ; axes et moyens de communication.

- L’exploitation de l’espace et des ressources naturelles : pastoralisme, forêts, mines et carrières, énergie, notamment hydraulique ; tourisme, thermalisme...

- Les politiques de l’environnement : actions et réactions.

- Des communautés d’habitants à l’État ou à l’Europe ; l’on s’attachera à étudier l’histoire de l’action des pouvoirs en matière d’aménagement et de protection de la nature, et les réactions qui en ont découlé.

- Découvertes et représentations : découverte de la montagne et des paysages, représentation de la nature sauvage ou domestiquée dans les lettres, les sciences ou les arts (photographie, peinture, littérature...).

 

Pour plus d’informations :

Société Ramond : http://www.ramond-societe.com/home.html

Fédération historique de Midi-Pyrénées : http://www.archives.cg31.fr/histoire_patrimoine/associations/federation/fhmp_adherent.html